Les 15 et 22 mars, chaque jeune doit utiliser sa voix !

Parole du mouvement, le 12 mars 2020

Les élections municipales approchent à grands pas. Ce dimanche 15 mars, les citoyennes et citoyens sont conviés aux urnes dans chaque commune afin d’élire leur maire et permettre de constituer les différents sièges du conseil municipal. D’après un sondage réalisé par l’IFOP pour l’Anacej en partenariat avec le Forum Français de la Jeunesse (FFJ), les jeunes attendent beaucoup de ces élections. En priorité, c’est l’emploi qui préoccupe les jeunes interrogés. Les élections municipales approchent à grands pas. Cette semaine, les citoyennes et citoyens sont conviés aux urnes dans chaque commune afin d’élire leur maire et permettre de constituer les différents sièges du conseil municipal. D’après un sondage réalisé par l’IFOP pour l’Anacej en partenariat avec le Forum Français de la Jeunesse (FFJ), les jeunes attendent beaucoup de ces élections. En priorité, c’est l’emploi qui préoccupe les jeunes interrogés. Pourtant, elles et ils ne sont que 33% à prévoir de voter à ces élections lorsque la question leur est posée en février (le taux de participation des 18-25 ans était de 55% au 1er tour en 2014). Cette absence dans les bureaux de vote n’est pas signe d’un désintérêt total des jeunes pour la politique mais aussi un manque de reconnaissance : les jeunes qui prévoient de ne pas voter indiquent qu’ils estiment que cela ne changera pas leur situation ni la société, ils ne se retrouvent pas dans les programmes des candidats qui se présentent ou encore manifestent leur mécontentement à l’égard de l’action du gouvernement et du Président de la République.

La JOC rejoint ces constats et dénonce la non prise en compte des jeunes dans les choix politiques. Pourtant, le mouvement appelle chacun et chacune à se rendre aux urnes ce dimanche et le suivant.  Les élections municipales sont l’occasion de peser dans les choix politiques de sa commune. A la JOC, nous croyons que les communes peuvent contribuer à améliorer le quotidien des jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires et pour cela, il est nécessaire de leur donner les moyens d’agir. Les élections municipales sont alors une occasion pour définir de nouvelles politiques afin d’accompagner les jeunes et de leur permettre de prendre leur autonomie.

La JOC revendique la mise en place de lieux d’accompagnement des jeunes dans leurs démarches administratives et pour être soutenus dans la recherche d’emploi. Il est également urgent d’agir pour un logement digne pour tous et toutes en appliquant les règlementations pour permettre la création d’Habitats à Loyers Modérés et en luttant contre les logements insalubres et l’augmentation des loyers. Enfin, la JOC souhaite que tous et toutes soient pris en compte dans les politiques locales en étant à l’écoute de tous et en prenant en compte la voix des plus précaires, la voix de celles et ceux qui sont trop souvent rejetés : quartiers populaires, migrants, personnes en situation de handicap, …

La JOC invite tous les jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires à s’intéresser aux différentes listes de leur commune et à participer à la vie politique au travers de son vote. C’est en étant éclairé de ses convictions que la JOC appelle chacun et chacune à faire un choix pour améliorer ses conditions de vie.

La JOC, Jeunesse ouvrière chrétienne

Télécharger la parole du mouvement