Accueil

La JOC en quelques mots

La Jeunesse Ouvrière Chrétienne est une association de 10 000 garçons et filles issus de milieux populaires. Ensemble, ils discutent, réfléchissent et agissent pour avoir prise sur ce qu’ils vivent et changer ce qui ne va pas autour d’eux et dans la société. Avec 120 fédérations locales, la JOC est la seule association nationale de jeunes de milieux populaires. Elle est gérée et animée par les jeunes eux-mêmes. + d’infos


Actu nationale

#Nuit Debout
Nuit Debout, ça te dit quelque chose ? Mouvement lancé depuis le 31 mars 2016 après l’énorme manifestation contre la loi travail, ce sont des personnes de tous horizons qui se réunissent très régulièrement, parfois tous les jours, dans des centaines de villes en France, pour échanger, débattre autours de sujets de société. Les prises de parole se font dans des commissions qui traitent de sujets multiples. Les prises de décisions se font par consensus au cours d'assemblées générales. Le projet de nuit debout est de remettre l’humain au cœur des préoccupations politiques et que chacun puisse investir et s’approprier l’espace…

Actu locale

Jocistes d’Hier et d’Aujourd’hui
Jocistes d’Hier et d’Aujourd’hui
Alors que la dynamique Quartiers Libres nous suggère d'inviter nos voisins de tout âge dans les rencontres " Entrées Libres ! ", des jocistes de la Nièvre ont discuté cet été avec Renée, une jociste de 86 ans. La scène se déroule à la limite de la région Centre, à Chatillon-Colligny pour être précis. Après plus d'une heure de route, les jocistes d'aujourd'hui arrivent devant une coquette maison de retraite. Pour inviter de nouveaux potes ? Mmmh, pas exactement. Renée a milité à la JOC à partir de 1945. À partir d'archives et de questions, la parole se délie. "J’étais dans…

Actu internationale

Programme femmes migrantes au Sénégal
Programme femmes migrantes au Sénégal
Aujourd’hui nous souhaiterions mettre en avant des actions de la JOC au Sénégal. Dans le cadre d’un projet coordonné par Caritas Sénégal, la JOC locale a mis sur pied, depuis plusieurs années, un programme d’aide aux femmes qui souhaitent quitter les campagnes sénégalaises pour migrer en ville et trouver du travail. La vie de ces femmes est très dure en zones rurales car elles sont les principales victimes de la pauvreté, faute d’emploi pour elles et d’accès à l’éducation. Beaucoup font donc le choix de partir vers les grandes villes espérant y trouver une vie meilleure. Le problème est que…