Les musulmans de France mobilises contre « Daesh »

Depuis plusieurs semaines, le monde est secoué par les crimes odieux commis par l’organisation terroriste auto- proclamée « Etat Islamique » ou « Daesh ». Devant la barbarie de ce groupe, les musulmans de France ont tenu à faire entendre leur totale désapprobation de leurs actes et affirmer clairement que l’islam n’a rien à voir avec ces gens. Voici en intégralité leur appel publié en septembre.
Nous, responsables musulmans de France, signataires du présent appel :
Nous condamnons fermement les exactions commises par l’organisation «Daesh», connue sous l’appellation «Etat Islamique» (EIL), à l’encontre des civils en Irak et en Syrie parmi les chrétiens, les Yézidis, les kurdes, les turcomans, les musulmans chiites ou sun- nites, les humanitaires, les journalistes et les reporters.
Nous considérons que cette organisation, en dépit de son appellation usurpée, n’a rien ni d’Etat ni d’islamique. Ses actions criminelles et barbares, dont les décapitations macabres des deux journalistes américains James Foley et Steven Sotloff et de l’humanitaire britan- nique David Haines, d’une cruauté et d’une violence insoutenables, sont en totale contra- diction avec les principes élémentaires de la religion musulmane.
Nous saluons la réaction spontanée, respon- sable et unanime des musulmans de France et de leurs imams qui ont condamné ferme- ment les actes abjects du groupe terroriste « Daesh ».
Nous saluons la position des autorités Chré- tiennes, qui tout en condamnant les exactions perpétrées contre les chrétiens d’Irak et de Syrie, refusent toute instrumentalisation de cette tragédie et soulignent que les musul- mans sont également victimes de cette orga- nisation terroriste.
Nous appelons tous les citoyens épris de paix et de justice quelle que soit leur religion ou leur conviction à afficher, aujourd’hui plus que jamais, leur unité face au terrorisme et à la barbarie et à œuvrer sans relâche pour que le dialogue et la solidarité entre eux puissent faire barrage aux adeptes de la prétendue « guerre des civilisations ».
Nous réitérons notre appel aux jeunes mu- sulmans de France qui seraient tentés d’al- ler combattre aux côtés de ces terroristes, de prendre conscience de l’ampleur de la gravité des crimes dont ils pourraient se rendre com- plices, ainsi que de la lourde responsabilité, devant Dieu et devant l’Humanité, d’une telle complicité.
Face à l’ampleur des crimes commis par «Daesh» et l’importance des moyens ma- tériels dont elle dispose, nous appelons la communauté internationale à diligenter une enquête afin que soient déterminés les res- ponsabilités des soutiens de cette organi- sation terroriste ainsi que l’origine de ses moyens.
Nous demandons aux musulmans de France d’apporter leur aide aux exilés, notamment à ceux présents en France, d’élever des prières, tous les vendredis, pour le repos des âmes de toutes les victimes et implorer le Très Misé- ricordieux afin qu’Il accorde Son Aide et Son Soutien à ceux qui souffrent des actes de cette organisation terroriste.

POUR ALLER PLUS LOIN
Karim a 20 ans et est étudiant dans le Loiret. Lui aussi est écœuré par les crimes commis par Daesh. Il affirme que son dégoût et
sa colère sont partagés par tous ses amis musulmans du campus.
« Ces assassins ont osé se dire de notre religion, de ma religion, et pire encore ils ont osé dire qu’ils commettaient leur crimes au nom de l’Islam, au nom de Dieu !
Ça n’a pas de sens et c’est immoral.
La réaction de la communauté musulmane
en France a été digne et ferme, nous ne nous reconnaissons pas dans ces gens-là et nous ne le ferons jamais. Je prie pour les victimes de ces barbares et je renvoie a ces montres les paroles de notre Saint Corant ou il est dit : « Quiconque tue un être humain non convaincu de meurtre ou de sédition sur la Terre est considéré comme le meurtrier de l’humanité tout entière » ».

Laisser un commentaire