Apprentissage : la JOC auditionnée dans le cadre de la concertation

Le gouvernement a lancé le 10 novembre 2017 une concertation sur l’apprentissage, devant aboutir à la remise d’un rapport fin janvier 2018 et à un projet de loi au printemps. Pendant les mois à venir, Sylvie Brunet, en charge de la concertation, entendra les différentes parties prenantes.

L’objectif affiché de cette réforme est de promouvoir l’apprentissage en France, d’augmenter le nombre de places et d’accroître son attractivité auprès des jeunes et des entreprises. Le gouvernement espère ainsi réduire le taux de chômage des jeunes. La Ministre du Travail veut « libérer l’apprentissage » mais aussi redorer son image, trop souvent perçu comme une voie de garage et non comme une filière d’excellence.

C’est dans ce cadre que la JOC a été reçue par Sylvie Brunet, le 30 novembre 2017. Lola Mehl, présidente nationale de la JOC, a pu y redire les difficultés que rencontrent les jeunes des milieux ouvrier et populaire. Même si revaloriser l’apprentissage semble une bonne piste, la JOC a évoqué ses craintes quant à la persistance des inégalités sociales qui existent déjà entre apprentis : accessibilité, réseau pour trouver un employeur, logement, etc.

La JOC a alerté sur le non respect des droits des jeunes et a exprimé plusieurs revendications : fin de la discrimination par l’âge dans la rémunération des apprentis, formation au droit du travail et aux démarches d’autonomie dès le collège, création d’une plateforme recensant les logements proches des entreprises des apprentis, etc.

Pour accéder au dossier du Ministère du travail sur l’apprentissage : cliquer ici

Découvrez également les 12 Clés pour les apprenti.e.s, un outil réalisé par la JOC