Vie ouvrière : Mémoire de « gueules jaunes » et de sidérurgistes

Et voilà qu’arrivent les vacances de Noël. Des congés qui pour beaucoup seront synonyme d’achats, de repos, mais aussi de retrouvailles familiales et amicales. Ce temps particulier peut aussi être celui des loisirs et de la culture. C’est pourquoi ce mois-ci Assez Zoné vous entraine dans des lieux de mémoire ouvrière : le musée des mines de Fer de Neufchef et le Haut Fourneau d’Uckange en Lorraine. Dans vos régions aussi, il y a sans doute des milliers de choses à découvrir pour qui se motive à sortir de chez soi. En attendant, suivez le guide pour notre programme mosellan!
Qui a dit que les musées ou les visites guidées étaient ennuyeux ? Sans doute pas les visiteurs du musée des mines de Fer ou du Haut Fourneau au cœur de la vallée de la Fensh en Lorraine ! Le premier nous entraîne dans l’univers des mineurs. Les trois salles du musée représentent une belle entrée en matière. Explication de l’histoire du bassin minier et sidérurgique en Moselle et vrais témoignages de vie des mineurs s’y côtoient, photos à l’appui.

Une plongée vertigineuse dans les entrailles de la mine
Le plus impressionnant reste la descente au cœur de la mine. Une visite menée par d’anciens mineurs, ceux que l’on appelait « les gueules jaunes » dans un parcours souterrain long d’un kilomètre. Affublés d’un casque de mineur, nous pouvons suivre le guide dans les galeries. Sous la terre, le froid y est saisissant tellement les parois sont humides. Mais cela fait partie du charme de cette sortie décidément pas comme les autres, à condition d’être bien habillé ! Le guide, bénévole, nous fait traverser les années et les évolutions de la mine au fil des couloirs. Pas de chichis ni de blablas dans les explications : c’est la vie brute des mineurs et l’évolution de leurs conditions de travail qui sont mises en avant. Parfois, des situations sont recrées en direct, comme l’explosion des murs pour trouver de la « minette ». Le musée comporte également trois salles d’expositions portant sur :
-La géologie du bassin ferrifère et la transformation du minerai dans la sidérurgie.
-Les différents métiers du mineur ainsi que les dangers de ces derniers.
-La vie quotidienne des mineurs de fer au sein des cités.
Une visite dynamique donc qui donne l’impression d’être plongé dans les années 1850 à 1940 et qui permet de se replonger dans le passé ouvrier… pas si lointain que ça.

Mémoire de sidérurgistes
La visite de l’U4 est dans la suite logique du musée de la mine. Nous sommes cette fois immergé dans l’univers des sidérurgistes qui y ont travaillé jusqu’en 1994. Les guides sont tous des anciens travailleurs de Haut Fourneau, d’Uckange ou d’ailleurs en Lorraine. Tout en déambulant au cœur de cette énorme machine, nous découvrons le procédé pour fondre le minerai de fer, celui-là même qui était recueilli par les mineurs. Une fois encore, il ne s’agit pas d’un exposé mais d’un récit, témoignages à l’appui. En fermant les yeux, on peut presque imaginer la vie à l’intérieur du Haut Fourneau, avec ses ouvriers qui vont et viennent. Dans le même parc, la municipalité a créé un espace appelé « le jardin des sidérurgistes ». Un petit coin de paradis rempli de fleurs et de fontaines, mais aussi d’objets ou de structures en fer forgé. A Uckange, le taux de chômage et de précarité est élevé, en particulier chez les jeunes. Le Haut fourneau et son jardin rendent hommage aux sidérurgistes et sont un véritable lieu de détente pour les habitants du quartier et les visiteurs d’un jour.

Dans un contexte où les entreprises ferment et licencient à tour de bras, le musée de la mine et le Haut Fourneau viennent nous rappeler pourquoi il faut se battre. Pourquoi un jeune travailleur vaut bien plus que tous les profits de la terre.

Et toi qu’est-ce que tu as de prévu pour tes vacances de Noël ? Connais-tu près de chez toi, des lieux chargés d’histoire et qui témoignent de la vie ouvrière ?

Par Sarah Leclerc-Croci

Encart :
Margot est une collégienne de 14 ans. Elle a fait la visite du musée de la mine en famille et du haut fourneau avec des copains de la JOC. Elle témoigne :
« Au musée de la mine, c’était rigolo de descendre sous la terre avec un casque ! Et surtout, j’ai découvert les conditions de travail de mon grand-père, c’était important pour moi. Le Haut fourneau, on y est allé en groupe, c’était bien expliqué et c’était grand ! J’ai surtout aimé le jardin. Il y a une partie avec 4 bacs remplis de végétation de différents pays. L’Italie, la Pologne, l’Espagne et l’Algérie en hommage aux immigrés qui sont venus travailler dans le Haut fourneau. Dans le jardin, on s’est aussi amusés avec les fontaines, ça faisait du bien en été ! Bref, j’ai beaucoup aimé les deux visites, je les ai conseillées à un copain»

Plus d’infos

Pour connaitre le programme les horaires d’ouverture ainsi que les tarifs rendez-vous sur : www.musee-minesdefer-lorraine.com et www.haut-fourneau-u4.fr

D’autres sites miniers et musées à découvrir :

Le musée de la mine de Bosmoreau : www.museedelamine.fr (Creuse)
Le grand centre minier de Lewarde : www.chm-lewarde.com/fr (Nord Pas-de-Calais)
La mine témoin d’Alès : www.mine-temoin.fr/portal/portal/mine (Gard)
La mine Bleu : www.laminebleue.com (Maine et Loire)