Reynald, appelé par la JOC

 

L’anReynald dernier, la JOC proposait à 6 jocistes de partir à la rencontre des jeunes dans 3 villes de France. Leur mission : faire vivre la dimension de masse du mouvement. Cette année encore, la JOC renouvelle l’expérience avec de nouveaux jeunes. Parmi eux, Reynald, déjà actif sur la ville de Bobigny depuis plusieurs mois. Rencontre.

Cela fait donc maintenant plusieurs semaines que Reynald, 21 ans et originaire de Reims,arpente les murs du siège national de la JOC à Courbevoie. Avec Christophe Teixeira, Secrétaire national du mouvement à l’apprentissage et la formation, ils y préparent les différentes rencontres prévues dans le cadre de la mission de service civique du jeune homme.
Parmi elles, une rencontre début décembre des jeunes de l’aumônerie de Bobigny pour leur présenter la JOC et dans la même semaine une au FJT (Foyer de
Jeunes Travailleurs). En bref, une fin d’année chargée pour celui qui n’est rentré en JOC qu’en décembre 2012. « « AvenirS en chantier » a été ma première campagne, et ça collait parfaitement à ma situation de l’époque », se souvient-il.

En effet, Reynald a longtemps cherché sa voie professionnelle et pour dire vrai, il la cherche toujours. Après un bac pro logistique passé dans sa ville d’origine, il décroche un CDD de 3 mois en tant que magasinier dans un lycée. « Cette expérience m’a bien plu parce que c’était dans la suite logique de ma formation ». Après ça, il a enchainé
les petits boulots : concierges, reprographie dans un lycée, vendanges… Puis la JOC est
donc entrée dans sa vie par le biais du prêtre de sa paroisse.Cette année-là, avec la campagne « AvenirS en chantier », il a pu réfléchir à son propre futur professionnel avec d’autres, notamment lors des États généraux régionaux de l’avenir pro organisés à Reims.
En 2013, Reynald devient Responsable d’équipe. « C’est beaucoup de responsabilités mais vraiment une grande fierté ! » souligne-t-il. Avec elle, il a le projet d’un voyage
en Allemagne avec les sœurs Saint-Sauveur de Reims, pour un grand rassemblement de
jeunes chrétiens.

Avant cela, la JOC lui a fait confiance, une attention qui s’est concrétisée par un courrier
reçu chez lui durant l’été. Il s’agissait d’une lettre d’appel à devenir jociste fondateur pour
le mouvement et elle était signée de sa Présidente de secteur, Rina. « En la découvrant, j’ai ressenti une grande joie mais je dois avouer que j’étais assez surpris ». Après 3 jours de réflexion et de consultations de proches, Reynald prend sa décision et accepte la mission que lui confie la JOC. Conscient de ses limites, le jeune homme voit cette tâche comme un défi. « Je suis quelqu’un de plutôt timide mais j’ai cette envie qui me permettra d’aller au bout et de donner le meilleur de moi ! ».

Dans quelques semaines, Reynald sera rejoint par une autre jeune qui viendra l’épauler
à Bobigny. En attendant, il porte sa mission à bras le corps. Il sait déjà que l’expérience qu’il acquiert aujourd’hui avec la JOC l’aidera à consolider son avenir professionnel. Souhaitons-le-lui !