Régionales : mode d’emploi

Les 6 et 13 décembre prochain, les français se rendront aux urnes pour les régionales nouvelles formules car la carte des régions change. L’occasion de faire un point sur les modalités et les enjeux du scrutin.

vote_illustration_actus

En tout, ce sont 1 757 conseillers régionaux qui seront élus dans ces assemblées.
Ils sont élus pour une durée de six ans. Les élections régionales ont lieu au suffrage universel direct et au scrutin proportionnel de liste à deux tours avec prime majoritaire.

Un second tour a lieu dans les régions ou aucune liste n’atteint 50 % des suffrages exprimés au premier tour. Les listes ayant recueillis 10 % des voix se qualifient pour le second tour et celles ayant obtenu au moins 5 % peuvent fusionner au second tour avec une liste qualifiée.

Après la réussite du Front national lors des départementales de mars dernier, on craint que le parti de Marine Le Pen remporte également des régions. Parmi-celles qui pourraient basculer le Nord-Pas-de-Calais-Picardie ou la chef du partie est candidate et en Provence-Alpes-Côte-D’azur avec sa nièce Marion Maréchal Le Pen.

C’est pour cette raison que la JOC de France a lancé une campagne pour mobiliser les jeunes et lutter contre les fausses idées propagées par l’extrême droite.

A gauche, le premier ministre Manuel Valls a laissé entendre au Bondy Blog,  «il est hors de question de laisser le Front national gagner une région». Le chef du gouvernement a souhaité l’addition des scores socialistes « avec le score des autres listes de gauche, parce qu’elles vont devoir fusionner ». Si le Front républicain n’a néanmoins pas été clairement cité par le premier Ministre, Nicolas Sarkozy lui a été plus clair en l’excluant définitivement.

Mais à quoi va servir votre vote, quelles sont les compétences des régions :

Dans le domaine du développement économique, la région est compétente en matière de planification, de programmation des équipements et d’aménagement du territoire :

  • Depuis la réforme de 2004, les régions gèrent le développement économique, mais elles obtiennent sur ce point un pouvoir renforcé avec l’attribution du monopole de la distribution des aides directes aux entreprises. Autre changement: le schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation qu’elles élaborent devra associer obligatoirement les intercommunalités et chambres consulaires.

  • l’aménagement du territoire est également de leur ressort.

  • la formation professionnelle avec notamment l’apprentissage et l’alternance mais aussi la gestion des lycées (restauration, bâtiments…).

  • la gestion des transports, y compris ceux scolaires, et hormis ceux des personnes handicapées et dans les grandes agglomérations.