En juillet, rendez-vous au Rassemblement européen des militants à Porto !

Après Bobigny en 2007 et Rimini en 2011, c’est à Porto que se tiendra le 3ème Rassemblement Européen des Militantes et Militants (REM), du 25 au 29 juillet 2019. Plus de 500 jeunes venus de toute l’Europe pourront y partager leurs convictions ouvrières et chrétiennes autour du thème de « l’avenir du travail », et dans la perspective de l’encyclique « Laudato Si » (encyclique du Pape François dédiée à la création et à l’écologie humaine). La délégation française, que nous espérons la plus large possible, portera haut les réalités des jeunes françaises et français vis-à-vis du travail, et s’attachera plus particulièrement à faire entendre la voix des jeunes privés d’emploi. Entre ateliers de travail et temps de célébration et de communion avec la jeunesse travailleuse d’Europe, les jeunes prépareront tous et toutes ensemble la grande manifestation qui aura lieu dans les rues de Porto le dimanche 28 juillet.

Pour s’inscrire et participer à ce rassemblement européen des militantes et militants : télécharger la fiche d’inscription.

Retour sur…
Le 1er rassemblement Européen des militants à Bobigny

Du 3 au 5 août 2007, dans le cadre de la campagne « Emploi : Atout jeunes ! », la JOC accueillait à Bobigny le tout premier Rassemblement Européen des Militantes et Militants, organisé par la CIJOC. Réunis à la Bourse du Travail, 400 jeunes, venus de 9 pays d’Europe, ont travaillé sur la place du jeune travailleur en Europe. Des ateliers thématiques proposaient de débattre sur le travail précaire, le syndicalisme chez les jeunes, la société de consommation, les rapports entre les garçons et filles, l’avenir de l’Europe…

Pour clôturer dignement cet événement, les 400 jeunes ont défilé dans les rues de Bobigny, sous un ciel de ballons multicolores, dans une ambiance festive et militante, avant de lire une déclaration commune illustrant leurs constats et leurs souhaits. « Les disparités sociales et économiques au sein des pays européens sont parfois immenses (…). Cela engendre pauvreté, exclusion et émigration forcée (…). Nous en appelons aux gouvernements de l’Union européenne pour trouver des moyens de garantir les droits des jeunes travailleurs qui combattent les emplois précaires et l’exclusion ».

Pour soutenir et permettre le départ d’une centaine de militantes et militants jocistes à Porto en juillet, cliquer ici