La réforme du baccalauréat

Tu en as sûrement entendu parler, mais en ce moment, beaucoup de réformes sont en cours… et elles vont durablement impacter nos vies ! Nous avons fait le choix de te parler de 3 d’entre elles, qui te concernent peut-être : la réforme du baccalauréat, la réforme des universités, et la réforme de l’assurance chômage-la formation professionnelle-l’apprentissage (projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel »).  N’hésite pas à partager ces articles autour de toi, et à en débattre avec tes potes ! Tu peux t’en servir en révision de vie par exemple.

La réforme du BAC va se mettre progressivement en place dès la rentrée prochaine pour les secondes avec la mise en place d’un « test de positionnement » pour évaluer le niveau de mathématiques et d’expression écrite et orale des élèves, en septembre 2019 pour les classes de Première, et en septembre 2020 pour les Terminales. L’été 2021 verra donc les premiers diplômés du nouveau BAC.

La réforme du BAC, dans les grandes lignes

  • Elle ne concerne que les filières générales, les séries technologiques, elles, ne changeront pas.
  • Fin des séries générales : S, ES et L. A la place, les élèves suivront tous un « socle de culture commune » de 16h par semaine, dont une nouvelle matière qui fait son apparition : « humanités scientifiques et numériques » (cette matière devrait englober plusieurs disciplines, comme les sciences, la philo ou l’histoire-géo).
  • Les lycéennes et lycéens devront choisir des matières en plus de ce socle commun, dites « spécialités » : 3 en Tremière, puis 2 en Terminale. Ces options occuperont 12h par semaine. Voici quelques exemples de matières qui pourront être suivies : géopolitique et sciences politiques, numérique et sciences informatiques, arts, écologie-agronomie et territoire, humanité-littérature et philosophie, langues et littératures étrangères, sciences et vie de la terre (SVT), sciences économiques et sociales (SES) ou encore sciences de l’ingénieur. Chaque lycée devra proposer au minimum 5 options, donc tous les lycées ne proposeront pas les mêmes matières.
  • En plus de ces spécialités, les élèves auront la possibilité de choisir des enseignements facultatifs (1 en Première, 2 maximum en Terminale), comme l’art, l’éducation physique et sportive (EPS), une troisième langue vivante (LV3), Langues et Civilisation Ancienne (LCA), droits et grands enjeux du monde contemporain (en Terminale seulement), ou encore les mathématiques expertes ou complémentaires (en Terminale également).
  • A cela s’ajoute 1h30 dédiée à l’orientation par semaine, en Première et en Terminale. Ces heures devraient être dédiées à la construction de son projet professionnel et la réflexion de la poursuite d’études, mais rien n’est encore dit sur la manière dont seront occupées ces heures.
  • Déjà mise en place cette année, la nouvelle plateforme d’orientation « parcours sup’ » fait son entrée, avec 10 vœux possibles pour la poursuite d’études dans le supérieur, sans ordre de préférence, et avec des « prérequis » pour chaque parcours, c’est-à-dire des critères de sélection (par exemple : avoir suivi telle ou telle spécialité au lycée). Le choix des spécialités faites en fin de seconde pour la Première aura sans doute une grande importance pour le choix d’études supérieures.

Le diplôme du BAC, nouvelle formule 

  • Prise en compte du contrôle continu en Première et en Terminale pour 40% de la note finale, avec :
    – Des épreuves type CCF, Contrôle en Cours de Formation pour 30% de la note (en janvier et en avril en classe de première, puis en décembre en terminale)
    – Les bulletins scolaires de première et terminale pour 10%
  • Les 60% restant de la notation correspondent aux épreuves de français en première et à 4 épreuves en terminale :
    – Un écrit et un oral de français (en Première)
    – Une épreuve pour chacune deux options suivies en terminale (en avril)
    – Une épreuve de philosophie
    – Un grand oral, appelé « oral de maturité ». Il s’agira d’une présentation de 20 minutes sur un projet individuel devant un jury de 3 personnes. Pour le moment, rien ne laisse supposer que des heures de cours seront dédiées pour apprendre à parler à l’oral devant un public.

Pour aller plus loin 

 

Pour débattre avec d’autres

  • Qu’est-ce que j’ai découvert de cette réforme ?
  • En quoi ce sujet me concerne ou concerne mes copains ?
  • Quels impacts (positifs, négatifs) cette réforme risque-t-elle d’avoir dans nos vies ?
  • Qu’est-ce que je sais des actions qui se vivent autour de chez moi sur cette réforme ?
  • Comment moi aussi je peux agir autour de moi ?