La JOC appelle à voter contre l’extrême droite

Mercredi 20 avril 2022,

Nous y voilà ! Le premier tour de l’élection présidentielle est passé et il nous laisse à nous, jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires, un goût amer. Nous sommes déçus et en colère ! Aucun des candidats présents au second tour ne partage nos idées, nos revendications et même ne propose un programme solide pour la jeunesse et encore moins pour les jeunes en précarité. Nous devons maintenant nous positionner pour le second tour.  

Ce n’est pas un choix facile ! Nous avons d’un côté les principes capitalistes, plaçant toujours l’argent avant l’Humain, et de l’autre côté, les principes nationalistes prônant le rejet de l’autre et la haine. Quel que soit le résultat, nous savons qu’il faudra se battre pour conserver nos droits, les faire appliquer et en obtenir de nouveaux. Nous, jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires, nous nous battrons dans nos lieux de vie et dans la rue pour garantir un avenir meilleur à tous les jeunes ! 

Nous sommes en colère parce qu’il n’y a pas eu de vrai débat pour l’avenir des jeunes. Le président sortant n’a pas jugé important de faire campagne et de confronter ses idées avec d’autres.  

Nous sommes en colère car les idées d’extrême droite ont été banalisées ces derniers mois. Des émissions de télévisions qui ciblent les jeunes ont consacré 52.9%1 de leur temps d’antenne à l’extrême droite entre septembre et décembre 2021.  

Nous sommes en colère parce qu’après chaque élection, l’abstention des jeunes est pointée du doigt. Nous affirmons que, lors de cette campagne, aucune politique jeunesse n’a été clairement abordée et discutée. Comment pouvons nous nous intéresser à cette élection si la jeunesse n’est pas prise en compte ?  

A la JOC, nous appelons au vote car nous savons que chacune de nos voix compte ! Nous ne voulons pas que d’autres choisissent pour nous. Nous, jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires, sommes les seuls à pouvoir faire entendre notre voix et nos revendications.  

Nous savons que l’élection d’une candidate d’extrême droite serait préjudiciable pour la démocratie, la France et son peuple. C’est pourquoi nous affirmons qu’il faut voter contre elle dimanche.  

Nous voulons une société où on peut construire notre vie librement, sans discrimination, être libre dans nos choix et nous nous battrons pour cela !