Les jeunes privés d’emploi se livrent en récits

Au-delà des chiffres sur le chômage des jeunes et des mesures visant à renforcer le contrôle des bénéficiaires d’allocations, il y a des parcours singuliers, pour chacun et chacune, une histoire à nulle autre pareille. Des personnes pleines de vie, qui se lèvent le matin en pensant à ce qu’elles vont faire de leur journée, de leur avenir. Des filles et des garçons brassés par des inquiétudes et des espoirs, parfois déterminés, parfois découragés, aux prises avec un monde dans lequel elles et ils cherchent leur chemin.

Du 27 au 29 juin, la JOC a demandé à 9 jeunes privés d’emploi de participer à l’Université d’été. En rassemblant Manon, Sébastien, Mohamed, Anna, Jossian, Clotilde, Julie, David et Valoucka, la JOC a décidé de faire un ouvrage à travers leurs récits de vie. Ce sont des récits à la première personne, pour inviter le lecteur à une véritable rencontre, dans un discours direct. Ce sont histoires de vie au plus près du vécu, sans commentaire ou analyse, sans dramatisation ni enjolivement, pour exprimer avant tout l’énergie mobilisée au quotidien et la force de l’entraide malgré des situations difficiles.

Cet ouvrage aura plusieurs ambitions : redonner de la confiance et de l’estime aux jeunes privés d’emploi, réaffirmer que ces jeunes femmes et hommes qui œuvrent dans leur vie valent plus que tout l’Or du monde car elles et ils sont fils de Dieu. Un ouvrage qui donne et libère la parole de ceux que l’on n’entend jamais.

Ce travail a pu se réaliser avec la coopérative Dire le travail, « nos pros du récit » qui a mené les entretiens avec les 9 jeunes afin de réaliser ce livre.

Soutenir le projet de la JOC et financer la réalisation du livre

Découvrir les projets de la Coopérative Dire le Travail