[Inégalités] Double peine pour les femmes

L’édito de Lola Mehl, présidente nationale de la JOC, paru dans Assez Zoné #162 de mars 2018.

En 2017, en France, plus de 30% des femmes ont un temps partiel contre 8,2% des hommes. Pour les femmes du milieu ouvrier c’est la double peine. En 2010, le premier emploi des jeunes non qualifiés était à temps partiel pour 48% des femmes et 25% des hommes. À cela s’ajoute le fait qu’elles sont 1,2 millions à rechercher un emploi, en ayant travaillé un nombre réduit d’heures le mois précédent (petits contrats notamment), alors que cela concerne 959 000 hommes. Enfin, en 2017, l’inégalité salariale est toujours une injustice pour les femmes : elles ne touchent que 81,4% du salaire des hommes en moyenne, à niveau de diplôme égal.

Tous ces chiffres dénoncent une véritable violence : l’inégalité, dans la privation d’emploi, au travail, entre les femmes et les hommes. C’est bien tout un système économique qui organise ces injustices, et qu’il faut combattre. Cette lutte a été choisie par les jeunes venus au Rassemblement, avec la doléance #8 « pour l’égalité femme/homme au travail ».

Les femmes font partie de ces plus petits, de ces exclus qu’à la JOC nous défendons. Gardons les yeux ouverts face à toutes les discriminations, les inégalités, pour qu’ensemble nous construisions une société juste et fraternelle où chacun et chacune a sa place !

LOLA MEHL

Au sommaire d’Assez Zoné #162
Dossier L’écriture inclusive, c’est quoi ?
Actus Ouvriers et employés : sous-représentations
Focus Dady, la foi chevillée au corps

Télécharger Assez Zoné #162