Esprit Civique : l’université de Cluny

Esprit civique, selon Fabien

Voilà trois ans que je suis adhérent à la JOC de Lyon. Avant cela, j’ai été responsable de la fédération de Roanne, président régional de la JOC Rhône Alpes. J’ai aussi été membre du conseil d’administration national. La JOC m’a formé à m’intéresser à la politique au sens noble du terme. Elle m’a aussi aidé à développer mon esprit critique, grâce notamment à l’outil Impose ta voix. Lorsque j’avais 18 ans, j’ai participé à une session de formation de la « Politique une bonne nouvelle » grâce au réseau JOC. J’ai pu rencontrer des jeunes de différents associations et mouvements de l’Église catholique, de différents bords politiques. Les débats ont été passionnants. Nous avons également assisté à des témoignages de personnalités politiques aux étiquettes diverses. Nous avons aussi simulé un travail parlementaire. Enfin, nous avons débattu des catholiques comme citoyens à part entière, participant à la vie politique de notre société.

Un laboratoire d’idée politique

Depuis trois ans, je participe à chaque Université populaire d’Esprit civique. C’est un laboratoire d’idée politique présidé par le Député (PS) de Meurthe et Moselle, Dominique POTIER. J’ai découvert ce projet dans un portrait que lui consacrait le magazine La Vie. Depuis je donne, quand je le peux, un peu de temps et de réflexion. En effet, je retrouve dans les idées et les propositions portées par Esprit Civique, des valeurs inscrites dans le projet de la JOC.

Je pense particulièrement à l’attention aux plus petits et aux plus pauvres. Il est nécessaire de plus les associés à la vie politique et à la construction des politiques publiques. Aussi, je dois parler du combat de Dominique Potier pour la régulation de la mondialisation et du capitalisme. En effet, il a porté une loi sur la responsabilité sociale et environnementale des entreprises multinationales quand à leurs sous-traitants étrangers. Cette loi doit permettre aux travailleurs, dans les pays du Tiers-Monde et du Sud, d’avoir de meilleures conditions de travail. Cela fait vraiment écho à notre Campagne Nationale d’Action sur le travail digne. Je pense aussi à la nécessité d’avoir une production industrielle et agricole plus respectueuse de la nature, comme le dit le Pape François dans l’encyclique Laudato Si, ou encore au travail parlementaire pour tester de nouvelles manières de favoriser la réinsertion professionnelle des chômeurs de longue durée.

Donner de la place au milieu populaire dans l’action publique

En 2013, le thème de l’université était « Quel récit républicain pour le pays et pour la gauche ? », en 2014 « Le sens des limites et le goût du commun » et en 2015 « Penser une nouvelle prospérité ». Les membres d’Esprit civique se réunissent aussi durant l’année avec des ateliers et des conférences à l’Assemblée Nationale. Ils réfléchissent à l’espérance que la République doit donner aux milieux populaires, en leur donnant toute leur place dans l’action publique. Ils s’intéressent aussi aux transformations de l’entreprise au 21ème siècle et à leurs conséquences sur le travail et les travailleurs.

Le 14 et 15 octobre, l’Université se tiendra comme toujours à Cluny. Le thème de cette année sera « Qu’est ce que l’esprit civique ? ». Il y a aura des discussions autour de la contribution de la laïcité et des religions à la construction de la chose publique et donc du bien commun. Ce thème devrait parler aux jocistes ! Nous sommes des militants de la société civile et de la République. Nous mettons l’éducation populaire au service de nos camarades jeunes, tout en nourrissant notre action de notre foi. La JOC n’est forte que si elle allie la Jeunesse, la Foi catholique et l’action militante, au service des jeunes travailleurs de France et du monde entier.

Il y aura aussi des thèmes sur l’éthique dans la vie publique, les milieux populaires et l’entreprise :

  • Le besoin de plus d’exemplarité dans la vie politique locale et nationale
  • La nécessité de se questionner sur l’attrait de l’extrême droite : beaucoup de personnes précaires se laissent séduire par ce parti politique.
  • Les nouvelles formes de travail, l’évolution de l’entreprise et le risque d’une précarité grandissante se fait sentir.

Nous devons, nous jocistes, participer à ces débats. Nous devons porter la voix des copains que nous recueillons à travers les allers vers, les révisions de vie, la relecture.

Je vous invite à me rejoindre à l’Université d’Esprit civique
le 14 et 15 octobre 2016 à Cluny.

Programme ici

Pour plus d’information vous pouvez consulter le site : www.espritcivique.org

Fabien