Enquête sur l’autonomie des jeunes et le travail digne

Sur le terrain

Depuis début octobre, les assemblées locales se sont déroulées partout en France. Ainsi, ces temps ont permis de mettre en route la Campagne Nationale d’Action (CNA). La première étape sera une enquête auprès des jeunes en quartiers populaires.

Parole du mouvement écrite par des jocistes d’Ille-et-Vilaine

Nous sommes jeunes, nous avons des besoins, des envies mais aussi des devoirs et nous le savons. Toutefois, nous nous indignons de la façon dont la société nous voit : insouciants, incapables. L’expression « T’es un ado » est presque devenu une insulte aujourd’hui, alors que c’est un état par lequel tout le monde passe.

Aujourd’hui, jeunes, nous voulons nous souder car nous avons tous des difficultés dans nos vies : santé, stage, apprentissage, emploi, relations sociales, etc. Tout cela n’est pas plus facile à vivre parce que nous sommes jeunes. Ainsi, il faut nous responsabiliser mais pas nous rendre esclaves. Nous avons besoin de faire la fête, d’accéder à la culture et aux loisirs. Ce serait plutôt à ceux qui ne se sentent plus « ado » de nous imiter parfois.

L’un des jeunes à écrit « jeune, qui que tu sois, tu dois être reconnu dans ce que tu fais et dans ce que tu es ».

Nous savons que nous sommes dans le besoin. Pourtant, nous avons milité et crié ensemble l’an passé « aidez-nous », cette année, nous crierons « nous ne sommes rien, soyons tout ! ».

Aussi, nous voulons construire notre vie et assumer les obligations de tout être humain : travailler, avoir une bonne santé physique et morale, avoir une famille et la loger, la nourrir. Nous voulons être utiles à la société car c’est essentiel à la dignité que nous imaginons. Nous voulons du lien entre les travailleurs, ouvriers et les jeunes.

Vous aviez l’air plus hésitant devant le mot « Chrétien » mais sur chacun des papiers, il y avait un verbe, le verbe « avoir ».
C’est donc un bien commun pour vous. Vous avez écrit avoir :

  • La foi
  • Foi dans la vie et la dignité humaine
  • Dieu à nos côtés
  • La joie, l’amour, aimer la religion que l’on a choisi

« Un jeune travailleur vaut plus que tout l’or du monde car il est fils de Dieu ».

Les Aller-Vers

Par ailleurs, les jeunes ont également commencé la phase de « l’aller-vers » qui consiste à aller à la rencontre des jeunes pour recueillir leur parole et leurs réalités.

Cette année, les jocistes souhaitent mettre en avant les difficultés des jeunes à entrer dans la vie active et donc à accéder à l’autonomie. Pour permettre au plus grand nombre de s’exprimer, et en particulier aux oubliés de la société, la JOC, en partenariat avec l’UNML et l’UNHAJ, a développé une enquête sur le travail digne et l’autonomie des jeunes.

14591757_1040277542738050_983860741123173478_n
Les jeunes font remplir l’enquête à des passantes. Ils échangent avec elles grâce aux questions pour réaliser un portrait de jeune.