Enquête de la JOC sur le travail digne et l’autonomie des jeunes

Pour télécharger la plaquette, c’est ici !

Depuis septembre 2016, la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) vit sa nouvelle campagne nationale d’action « Dignes et Travailleurs, notre défi pour demain ». Les responsables du mouvement ont voté cette campagne sur deux ans pour conscientiser les jeunes aux questions de dignité et d’épanouissement au travail et par le travail.

80% des jeunes se disent enthousiastes à l’idée d’entrer dans le monde du travail(1). L’entrée dans la vie active est aujourd’hui toujours considérée par les jeunes de la JOC comme la clé pour entrer dans la « vraie vie » : une vie d’adulte libre et autonome, avec la possibilité de mener des projets d’avenir et une vie épanouissante. Mais alors qu’ils expriment le souhait d’être libres de construire leur vie et leur avenir par eux-mêmes, les jeunes déclarent être souvent obligés de vivre au jour le jour et d’assumer des choix de vie que les circonstances leur imposent. Dans un contexte où 45% des jeunes en quartiers populaires sont privés d’emploi en 2015(2), les jeunes rejoints par la JOC mettent parfois leurs exigences matérielles et morales de côté, pour accepter n’importe quel travail dans n’importe quelles conditions. « Je travaille beaucoup et mes heures ne me sont pas payées. Pourquoi je devrais me plaindre car pour tous mes collègues c’est pareil. Même si je voulais ne pas me laisser faire, je ne fais pas le poids face à mon patron » Alan, 21 ans. Ceux qui sont privés d’emploi éprouvent, quant à eux, des difficultés à se projeter et mettre en place des projets.

De septembre à décembre : une enquête de masse sur l’autonomie et des portraits de jeunes sur l’épanouissement.

Avec leur nouvelle campagne d’action, les jocistes ont décidé de donner la parole aux jeunes en menant une enquête sur l’autonomie auprès des jeunes travailleurs et des jeunes en recherche d’emploi. Cette année, la JOC a la chance de bénéficier du soutien de deux acteurs particulièrement impliqués sur ces sujets et proches de ces jeunes, pour la création et la diffusion de son enquête : l’Union Nationale des Missions Locales (UNML) et l’Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHAJ).

En parallèle de l’enquête, la JOC permet aux jeunes qui le souhaitent de témoigner de leurs réalités de vie en réalisant des « portraits de jeunes » sur l’épanouissement.

Les résultats de l’enquête sont marquants et confirment nos précédents constats : les jeunes privés d’emploi ne peuvent se projeter dans l’avenir, faire des projets et construire une vie libre et autonome. Tout cela est d’autant plus frappant chez les jeunes qui recherchent un emploi depuis plus d’un an. Ces derniers sont beaucoup trop nombreux parmi les jeunes que nous avons interrogés, et être en recherche d’emploi depuis 12 ans (pour la plus longue durée relevée) chez des jeunes de moins de 30 ans est inacceptable ! Finalement, c’est bien un statut d’emploi stable et protecteur que les jeunes revendiquent pour atteindre une réelle autonomie : le CDI.

De janvier à avril : débats autour des résultats de l’enquête et des portraits

En période de campagne présidentielle, les jeunes doivent faire entendre leurs voix et leurs réalités de vie pour peser dans les débats électoraux. Dès à présent, les jeunes de la JOC organisent, localement, des présentations des résultats de l’enquête et des portraits de jeunes, pour créer le débat avec les jeunes rencontrés et les acteurs locaux.

15 avril 2017 : Rassemblement National

La JOC invitera 10 000 jeunes privés d’emploi digne ainsi que ses partenaires à se rassembler pour échanger et co-construire des solutions et alternatives pour permettre à tous et toutes d’accéder à l’autonomie et l’épanouissement par le travail digne. Un cahier de doléance sera ainsi remis aux candidats à l’élection présidentielle ainsi qu’aux décideurs politiques, économiques et sociaux.

Pour la deuxième année de la campagne, les jeunes de la JOC mettront en place des actions découlant des propositions du cahier de doléances. Ils souhaitent également sensibiliser le plus grand nombre à la question du travail digne et mèneront ainsi une pétition nationale « L’emploi digne est un droit pour tous ».
 La campagne nationale d’action s’achèvera en juin 2018 avec la remise officielle de cette pétition à la Présidence de la République et au Parlement Européen, tandis que se vivront localement des événements de solidarité sur l’emploi digne.

Notre projet

La JOC, en tant que mouvement d’éducation populaire, souhaite faire prendre conscience aux jeunes qu’ils sont toujours capables de s’organiser, de construire et de mettre en œuvre des alternatives pour permettre l’accès de tous et toutes à un travail digne, à l’autonomie et à l’épanouissement. Par son action, la JOC entend agir pour un changement qui conduise à une société plus juste, plus solidaire et organisée pour servir l’Humanité et pourvoir aux besoins de tous.

Rinà Rajaonary
Présidente de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne

2 thoughts on “Enquête de la JOC sur le travail digne et l’autonomie des jeunes

  1. […] ou chez votre marchand de journaux. Les résultats de l’enquête sont également sur le site web de la JOC et en téléchargement ici […]

  2. […] des résultats de l’enquête sur le travail digne et l’autonomie des jeunes (en savoir plus). Il faut que les fédérations prévoient des temps forts pour inviter les jeunes rencontrés à […]

Comments are closed.