[DessInsVisibles] La parole du mouvement de la JOC de Nantes

Le 19 janvier dernier, avait lieu partout en France l’étape DessInsVisibles dans le cadre de la campagne nationale d’action de la JOC « Traçons nos vies ». Dans plusieurs fédérations, les jeunes ont exposé leurs rêves, pour elles et eux, pour l’Eglise, pour la société mais aussi leur définition de la réussite. Les militantes et militants ont invité leurs copains et copines mais aussi des partenaires à débattre. A cette occasion, la JOC de Nantes a rédigé une parole du mouvement.

L’exposition « DessInsVisibles » de Nantes, se visite jusqu’au 25 janvier, plus d’info ici.

Parole du mouvement, de la JOC de Nantes

Aujourd’hui, jeunes en JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), nous tenions à prendre la parole pour expliquer notre invitation à cette exposition. La JOC est un mouvement de jeunes de 13 à 30 ans issus des milieux ouvrier et populaire, qui croient en des valeurs de partage, d’actions collectives, d’entre-aide et d’humanité.

En JOC, nous relisons nos vies et celles de nos copains, nous réfléchissons afin de pouvoir agir ensemble sur ce qui nous semble injuste et ce qui ne va pas autour de nous !

La JOC nous a invité à faire ce cheminement une nouvelle fois par la campagne d’année Traçons nos vies, en nous proposant de nous pencher sur notre conception de la réussite afin de nous éclairer pour nous permettre de faire librement nos choix de vie !

Sur la fédération de Nantes, nous les jeunes avons pris le temps de nous poser en équipe ou lors de temps forts pour réfléchir à notre propre définition de la réussite, à nos rêves et ce dont nous aspirons pour la société et l’Eglise. La société dans laquelle nous évoluons, ne nous permet pas de nous sentir à l’aise pour exprimer nos opinions ou être acteurs des décisions prises. C’est pourquoi nous avons décidé de rendre visibles par cette exposition tous nos rêves pour celle-ci, mais aussi pour l’Eglise, avec qui nous ne nous sentons pas toujours écoutés.

Pour nous, jeunes des milieux ouvriers et populaires, la réussite est synonyme d’épanouissement professionnel dans un travail, qui nous plait, mais également d’épanouissement personnel en étant entouré d’amis et de personnes que l’on aime.

Nous aspirons à être heureux, à fonder une famille dans le respect et l’amour, à aller à la rencontre d’autres cultures, d’autres paysages, à être fier du chemin, que nous avons parcouru !

Nous aspirons à une société solidaire, plus équitable, donnant sa chance et sa liberté à chacun. Sensible au devenir de notre belle planète pour nous et les générations à venir ! Et de tout cœur, nous rêvons d’une société en paix !

Nous aspirons à une Eglise à l’écoute des questions de société, notamment sur la place des femmes, et à une Eglise plus ouverte. Une Eglise dans laquelle nous jeunes, qui que nous soyons, puissions nous sentir bien et à notre place !

Nous, jeunes n’aspirons pas à des rêves démesurés, si bien qu’aujourd’hui devant vous, nous exprimons sans peur et sans honte, haut et fort nos voix si souvent tues et rendons visibles nos rêves ! Car, nous, jocistes, pensons que tous les jeunes, méritent que l’on croie en leurs rêves !

Et que chaque jeune se doit de croire en ses rêves, car si nous jeunes, cessons de le faire, ce seront toutes les voix de l’espoir, qui s’éteindront !

C’est pour le rappeler à la société, aux personnes décisionnaires de l’Etat français et de l’Europe, et à nous-même, jeunes citoyens du monde, qu’aujourd’hui et pendant toute cette campagne nous souhaitons mettre en avant nos aspirations pour la société et l’Eglise. Afin de nous redonner confiance pour que nous osions nous exprimer mais surtout rêver, car nos rêves seront le monde de demain !

Alors rêvons et façonnons un monde, qui nous ressemble !

La JOC de Nantes