Conseil international de la CIJOC : cap sur la Côte d’Ivoire

Troisième jour : Amélie et François nous raconte la JOC en Côte d’Ivoire.

En 1937 démarrait la première équipe de JOC en Côte d’Ivoire.
Aujourd’hui, elle est présente dans 10 diocèses et réunit environ 600 jeunes âgés de 16 à 35 ans.

L’année commence en novembre car les jocistes attendent les orientations du Conseil Épiscopal pour définir ensuite les leurs. Pour cette rentrée, la campagne s’oriente sur le droit du travail et la construction d’un monde professionnel plus juste et respectueux des travailleurs.

En février, les jocistes se retrouvent pour vivre un temps de formation. Les équipes sont alors invitées à présenter le projet qu’elles veulent mener durant l’année. C’est aussi le moment de se former par catégorie afin d’aborder tous les aspects de sa vie professionnelle.

Une semaine de solidarité a lieu dans la semaine qui précède le 1er mai. C’est alors l’occasion pour les nouveaux jocistes de s’engager pour deux ans lors de la cérémonie d’affiliation. Ils prennent ensuite leur carte d’adhésion (5000 Francs CFA soit 7,70€).

Les représentants nationaux de la Côte d’Ivoire souhaiteraient voir leur mouvement se développer au Nord du pays car actuellement ils ne sont implantés qu’au Sud. Les anciennes équipes du Nord du pays ont été dissoutes lors de la crise qui a touchée la Côte d’Ivoire.

A demain pour continuer ce tours du monde de la JOC !

François et Amélie,
vos reporters, jocistes sans frontières