Au-delà des masques, la nouvelle campagne de la JOC !

Le 26 août 2020

Avec la nouvelle campagne nationale d’action 2020-2022 « Au-delà des masques », les militantes et militants vont agir pour lutter contre les discriminations et déconstruire les stéréotypes. Pendant ces deux années, les jeunes vont se découvrir et révéler la richesse de leur diversité.

Au-delà des masques : faisons tomber les préjugés !

Un sentiment d’individualisme s’est installé dans notre société : chacun est jugé comme seul responsable de ce qui lui arrive. Dans ce climat de dénigrement et de discrimination, pour les jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires qui ont du mal à trouver leur place dans la construction de la société, il est important de faire bonne figure par peur de se retrouver marginalisés.

En vivant dans une société où le paraître est important, de nombreux jeunes ont peur du rejet, ce qui les entraîne parfois à se créer une autre image d’eux-mêmes, à utiliser une façade en public. Des jeunes subissent aussi la pression de leur entourage à propos de leur vie scolaire, de leur travail ou encore de leur vie sociale. La peur du jugement des autres empêche les jeunes de parler de leur vie : être en vérité avec les autres et parfois avec soi-même n’est pas simple.

De nombreux jeunes se dévalorisent car il est parfois difficile pour elles et eux de rentrer dans les critères de réussite que la société met en avant : avoir une famille, disposer d’un emploi stable, être propriétaire, vivre dans un beau quartier, avoir des diplômes … Pour certains jeunes, tout ne coule pas de source dans leur vie affective, ils sont parfois empêchés de s’y épanouir par le manque de confiance en eux, le regard des autres ou encore des situations instables qui empêchent de prendre leur autonomie. La peur de l’échec peut être paralysante pour les jeunes, la société les dévalorise au lieu de leur apprendre à rebondir.

La société doit évoluer pour mettre l’humain au centre !

Nous voulons lutter contre les stéréotypes sur les individus, les discriminations et les diverses formes de rejet. Le regard sur les jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires doit changer, la société doit davantage aller vers nous, nous donner des responsabilités, nous permettre de prendre part à la vie de la cité en nous faisant confiance.

Nous voulons que les jeunes puissent s’accepter tels qu’elles et ils sont, de pouvoir en être fiers et de prendre confiance en eux, en partageant en vérité, notamment grâce à la Révision de Vie et à la relecture. Nous devons pouvoir nous découvrir en vérité et être acteurs ou actrices de notre vie en étant libre de réaliser nos rêves en suivant nos convictions personnelles. Les échecs doivent être l’occasion de nous découvrir et de grandir.

Nous voulons que chaque jeune puisse prendre du recul dans les relations avec les autres, en développant son esprit critique vis-à-vis des images véhiculées par la société et en acceptant l’autre tel qu’il est. Nous devons pouvoir prendre le temps de relire ce que nous vivons avec d’autres et déconstruire les stéréotypes présents dans nos lieux de vie. Réalisons que chacun et chacune d’entre nous a des talents à mettre au profit du bien commun.

Allons au-delà des masques !

Les outils de la campagne