Le 1er mai : un jour pour porter haut et fort nos revendications

A l’occasion du 1er mai, découvrons nos revendications communes, portées avec nos partenaires !

En France, comme partout dans le Monde, la recherche obsessionnelle du profit dicte nos conditions de vie, d’étude, de travail. Pourtant, jeunes du milieu ouvrier, nous ne voulons pas nous laisser voler notre Espérance ! Samedi 15 avril 2017, nous étions des milliers de jeunes réunis aux côtés de nombreux partenaires pour œuvrer à l’avènement d’un monde plus juste. En cette période électorale où peu d’entre nous sommes consulté·es ou entendu·es, nous voulons réaffirmer notre attachement à l’emploi digne mais également à la fraternité et à la solidarité. Nous vous présentons 4 plaidoyers que nous portons avec nos partenaires afin de continuer notre engagement pour construire une justice mondiale. Si longtemps, on nous a fait croire que nous ne sommes rien, à partir d’aujourd’hui, soyons tout !

  • Pour télécharger la parole du mouvement, c’est par ici

L’éducation populaire, une ressource au cœur des enjeux de société

Le CNAJEP
Le CNAJEP est le Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire. Association loi 1901, le CNAJEP est né en 1968 suite à la volonté de mouvements de Jeunesse et d’associations d’Education Populaire, appartenant à des horizons et à des secteurs d’activités très divers, de se rencontrer pour créer un espace de dialogue, de concertation et de représentation auprès des Pouvoirs Publics sur les questions concernant la Jeunesse et l’Education Populaire. Aujourd’hui, le CNAJEP réunit plus de 70 mouvements nationaux de jeunesse et d’éducation populaire et est implanté sur l’ensemble du territoire national à travers un réseau de coordinations régionales.

Pour plus d’info : ici


Mettre la jeunesse au cœur de l’élection présidentielle

Le FFJ
Le Forum Français de la Jeunesse (FFJ) s’est créé le 20 juin 2012. Il vit par la volonté des principales organisations gérées et animées par des jeunes. Celle de voir, en France, la jeunesse prendre la parole afin de faire avancer le débat public.

Par-delà leurs divergences, ces organisations associatives, syndicales, politiques et mutualistes sont convaincues que la jeunesse a une parole à apporter à notre société. C’est un impératif démocratique d’entendre cette parole. Celle d’une génération qui a du mal à se faire une place dans le monde du travail et dans les divers lieux de représentation. La jeunesse devra assumer demain les choix d’aujourd’hui.

Le Forum Français de la Jeunesse est une assemblée autonome des pouvoirs publics. Il se veut un espace de représentation des jeunes par eux-mêmes au niveau national mais également d’échange et de travail sur l’ensemble des enjeux que traverse notre société et doit prendre sa place dans la définition des politiques publiques.

Pour plus d’info : ici


Pour que CHAQUE jeune trouve SA place dans la société

Pour un Big Bang des politiques jeunesse
Les auteurs de cette plateforme regroupent des organisations de jeunes, de jeunesse, d’éducation populaire et d’insertion. Ensemble, ils constituent un observatoire exhaustif et expérimenté de la jeunesse française. Ils accueillent, accompagnent et travaillent auprès de millions de jeunes chaque année. Ensemble, ils constituent un observatoire exhaustif et expérimenté de la jeunesse française.

Pour plus d’info : ici

2017 PAS SANS LES JEUNES
Cette inter-organisation est composée d’organisations de jeunesse, syndicales, associatives, politiques, mutualistes. Elle s’est réunie pour formuler un projet commun pour les jeunes, en militant pour un statut social comme socle de droits collectifs, garantissant la reconnaissance et la réalisation de chaque jeune de la formation jusqu’à l’emploi.

A travers ces revendications, c’est aussi un autre projet de société qui se dessine, refusant les dérives réactionnaires et de rejet de l’autre, pour mettre fin à toutes les discriminations et les inégalités (de genre, d’orientation sexuelle, de confession, d’origine, ou encore liées à la précarité sociale, etc.)

Pour plus d’info : Facebook 2017 pas sans les jeunes / Twitter @2017passanslesjeunes