La JOC inquiète après la victoire M. Fillon

A Courbevoie, le 28/11/2016

Fillon est le grand vainqueur de la Primaire de la Droite et du Centre avec un score de 66,5% des voix. Sa montée en puissance dès le premier tour de la Primaire n’est pas une tendance anodine.
Ce repli vers le conservatisme et le repli sur soi, voulu par un grand nombre de français, doit être entendu comme un cri de détresse.

Nous sommes aujourd’hui inquiets car en profond désaccord avec le programme de M. Fillon.
En effet, celui-ci risque de démolir des années d’acquis sociaux dont certains commencent seulement à porter leurs fruits.
La suppression de 500 000 postes dans la Fonction Publique va toucher à tous les domaines et entraîner un véritable détricotage du service public. Pourtant par un engagement en faveur de l’éducation, de la santé et du logement, etc. , l’État favorise la cohésion sociale et permet de réduire les inégalités entre les habitants. Dans ces conditions, nous craignons que cet affaiblissement du service public entraîne une fracture sociale encore plus importante et laisse les plus fragiles au ban de la société.
D’autre part, les propositions de M. Fillon en matière de législation sur le Travail nous semblent dangereuses :

  • Alors qu’un travailleur sur deux, déclare ne pas connaître ses droits au travail (1), comment instaurer un dialogue social équilibré entre employé et employeur ?
  • Alors que dans le cadre des 35 heures hebdomadaires, nombreux.ses sont ceux et celles qui font des semaines de 40 heures ou plus ; quelles dérives s’installeront si l’on passe à une base de 39 heures hebdomadaires ?

La JOC est engagée pour une meilleure répartition du travail. Ainsi, si une entreprise rencontre le besoin d’augmenter la durée du travail de ses salariés (jusqu’à 48h hebdomadaires), nous militons pour que ces heures de travail supplémentaires bénéficient à ceux qui sont actuellement privés d’emploi.

Nous croyons qu’à travers les valeurs Chrétiennes, nous sommes appelés à être solidaires et fraternels. Nous souhaitons rappeler qu’avec un déplacement des cœurs et un regard bienveillant sur chacun, nous pourrons permettre aux « derniers » de devenir les « premiers » en retrouvant leur dignité.

(1) Chiffres d’après les résultats de l’enquête « Droits Devant » menée par la JOC en 2015