Les « productions » de la JOC vues par Ingryd, jociste

Ingryd, jociste de Toulouse, a participé à la première semaine de « productions » au siège de la JOC. Deux semaines pour préparer la rentrée 2019-2020 et les outils de la seconde année de campagne nationale d’action « Traçons nos vies ».

Le 1er juillet, débutaient les deux semaines de productions. Que sont les productions ? Ce sont deux semaines durant lesquelles les membres de l’équipe nationale de la JOC se retrouvent au siège, à Courbevoie, afin de préparer la seconde année de la campagne nationale. Cette année pour la première fois, Courbevoie se voit accueillir plusieurs jocistes qui viennent fournir leur aide en partageant leur avis et leurs expériences. Ils viennent de régions diverses et ont des responsabilités différentes. Le but étant de pouvoir avoir toutes les réalités autour de la table, c’est-à-dire des fédérations avec ou sans fédéraux, avec beaucoup de jociste sou non, … et ainsi créer des outils se rapprochant un maximum de ce qu’ils souhaiteraient avoir.

Quel est le programme me demanderez-vous ? Pour la première semaine, différents domaines sont à l’ordre du jour. Commençons par un travail sur la campagne nationale d’action « Traçons nos vies ». Ici, il faut reconstituer le livret jociste, les multiples fiches modèle du Kit CNA et créer la vidéo de présentation de la campagne. Continuons notre travail en préparant toutes les sessions des responsables du mouvement de l’an à venir. Une mission fastidieuse mais nécessaire ! La dernière tâche à accomplir durant cette semaine est la création d’ordres du jour type ainsi qu’une relecture approfondie pour préparer le Conseil National du printemps 2020.

Notre ouvrage ne s’arrête pas là. Après un week-end de repos bien mérité, on reprend notre activité.

Pour cette deuxième semaine, il nous faudra créer l’outil pour soutenir les collectifs de préparation des accueils des saisonniers. De plus, une réorganisation de l’équipe nationale s’opère dès septembre, il faut donc mettre à jour tous les outils nécessaires pour les permanents en fonction.

Pour clôturer, penchons-nous sur la création de deux nouveaux modules en lien avec les orientations. Le premier nous permettra de mieux comprendre le monde du travail. Chaque fédération sera donc munie d’un outil qui va les aider à savoir quels sont les causes du manque d’emploi. Le second, nous présentera l’engagement. On s’attardera ici, sur l’engagement politique, associatif et syndical.

Ces semaines de « productions » sont un travail enrichissant et passionnant. Au-delà du travail, c’est l’occasion de partager de bons moments entre permanents, fédéraux et jocistes. Créant ainsi des moments de convivialité et de partage.  Grâce à la motivation, l’envie et la conviction de celles et ceux qui aident à la réalisation de toutes ces productions nous aurons toutes les clés en main pour vivre cette seconde année en étant complètement sereins !

Par Ingryd, jociste de Toulouse