Prime d’activité : « Monsieur le Président, … »

En mars dernier, la JOC réagissait, via un communiqué de presse, à la création d’une prime d’activité en remplacement du RSA et de la prime pour l’emploi. Aujourd’hui, les associations continuent de se mobiliser pour que personne n’en soit exclu.

signataires lettre prime activité

La JOC première association d’apprentis de France déclarait «  être vigilante à ce que ces derniers y soient éligibles tout comme les étudiants salariés. »

En rappelant que « ce sont tous les jeunes qui doivent pouvoir entrer dans le droit commun. »

Dans cette lettre ouverte les associations signataires estiment que la question des apprentis et des jeunes en formation initiale qui ont une activité en parallèle reste entière : travailleurs précaires, ils doivent avoir un accès plein et entier à la prime d’activité.

« Les exclure de la prime d’activité ou leur en limiter l’accès à des conditions de ressources déconnectées de la réalité de la vie étudiante aujourd’hui (900 euros de revenus mensuels sont évoqués) nous semble discriminatoire et va créer une inégalité de traitement entre des personnes en situation de précarité, ayant des ressources et des revenus d’activité équivalents. Ce choix est clairement défavorable aux étudiants en emploi qui pouvaient percevoir jusqu’à présent la Prime pour l’Emploi et qui sortiront de l’aide en 2016. »

Retrouvez l’intégralité de la lettre ouverte ici