Mal-logement : Les jeunes en première ligne

La fondation Abbémallogement_FAP Pierre présentait ce 3 février, son rapport 2015 sur l’état du  mal logement en France. Selon elle, 3,5 millions de personnes sont non ou mal-logées en France. Toutes les tranches d’âges sont touchées y compris les jeunes.

Pour le délégué général de la FAP Christophe Robert , « c’est l’échec des dispositifs mis en places dans la années 1990 ». Force et de constater que 25 ans après la mise en place de ces politiques, les difficultés d’accès au logement ont continué de se développer pour les plus fragiles

Le rapport note l’aggravation de l’exclusion du logement chez les jeunes. En 2012, les 18-29 ans représentaient un quart des sans domiciles !

Les difficultés sont grandes, notamment pour les moins de 25 ans qui ne peuvent pas bénéficier du RSA. Les contrats précaires et leurs faibles revenus ne leurs permettent souvent pas d’accéder à une location dans le privé et les garanties demandées restent encore un frein indéniable. Quant au parc Hlm, l’accès y est tout autant difficile compte tenu de la faible quantité de petits logements et des longs délais d’attente.

Autre enseignement alarmant délivré par la fondation Abbé Pierre, 40 % des personnes ayant sollicité le « 115 » à l’hiver 2013- 2014 avaient moins de 25 ans ! Signe d’une précarité grandissante chez les jeunes