Mahault, étudiante mobilisée à Nice

Mahault est une jociste et étudiante de Nice, elle était dans la rue le 22 mars pour défendre les droits des étudiants et nous fait le récit de cette mobilisation.

« Le 22 mars à Nice, les étudiants et lycéens ont manifesté pour porter leurs revendications, notamment contre Parcoursup qui engendre la sélection des étudiants à l’université, et contre les Masters payants ! L’Université de Nice (Université Côte d’Azur) s’est associée dans le cadre d’une Comue (Communautés d’Universités et d’établissements) à des écoles privées pour ouvrir, dès la rentrée prochaine, 11 masters payants à 4 000 euros par an. Sur ces 11 masters, 3 vont remplacer des formations publiques. Cette décision va contre le principe d’égal accès à l’éducation qui est inscrit dans la constitution. Par ailleurs, dans l’article 13 du préambule, il est écrit : « L’organisation de l’enseignement public, gratuite et laïque à tous les degrés est un devoir de l’état« . Nous allons vers la création d’une université à l’américaine. Cette décision place Nice comme un site expérimental. C’est-à-dire que si le projet abouti, il pourrait s’étendre dans d’autres universités françaises.

J’étais présente à cette manifestation, car je pense que c’est un bon moyen de se faire entendre et de porter des revendications. Pour moi c’est aussi un moyen d’informer sur ce qu’il se passe ! Par ailleurs, ces réformes me touchent, car elles restreignent l’accès à de nombreux jeunes à l’enseignement supérieur. Les premiers touchés seront les plus précaires d’entre eux, dont les fils et filles d’ouvriers, déjà peu présent à la fac ! C’est pour cela que je pense qu’il est important de défendre ce sujet. Nous allons vers un recul de nos droits et nous ne pouvons rester silencieux face à ça ! »

Et vous ? Au travail, au lycée, à l’Université, quelles sont vos luttes du moment ? Racontez-nous ! communication@joc.asso.fr