Maëlle a enquêté pour la liberté de choix !

Maëlle, 23 ans, est en JOC depuis près de 9 ans, elle est aussi fédérale à Saint-Nazaire et entre dans sa deuxième année en responsabilité. Dans le cadre de la Campagne nationale d’action, elle s’est organisée pour aller faire remplir l’enquête de la JOC sur la liberté de choix et la réussite auprès de collégiens et de lycéens.

En avril dernier, Maëlle, jociste à Saint-Nazaire en Loire-Atlantique a relevé un sacré défi : aller seule faire remplir l’enquête de la JOC à des collégiens et lycéens de la «Frat », un endroit ouvert à tous les  jeunes pour avancer dans leur foi. Avec son accompagnatrice, Marie-Edith, elle a soigneusement préparé son intervention, en s’appropriant le contenu de l’enquête et en préparant son discours : « Mon expérience de théâtre m’a beaucoup aidé, j’ai utilisé mes compétences ! Cela m’a permis de dépasser mes peurs et mes angoisses. J’ai même su improviser… J’ai d’abord expliqué ce qu’est la JOC et l’objectif de cette enquête et pourquoi je souhaitais leur faire remplir. » Face à une vingtaine lycéennes et lycéens très réceptifs, Maëlle a ensuite renouvelé l’expérience avec des collégiens, plus nombreux cette fois : « elles et ils ont été supers… » se souvient-elle.

Résultat ? 82 enquêtes remplies ! Et ce n’est pas fini ! Maëlle a bien l’intention « d’être à fond » pour la dernière ligne droite autour de l’enquête. Fin octobre, elle retrouve son équipe afin de s’organiser pour un dernier temps d’aller-vers. Les jocistes se rendront dans une résidence de jeunes à Saint-Nazaire et prévoient de demander à l’équipe de Guérande (la ville voisine), de venir leur prêter main forte et les mettre à contribution. Maëlle et ses copains et copines ont un objectif : « Nous allons essayer de dépasser les 100 enquêtes remplies, 130 même… ». Puis, viendra le temps du dépouillement, avant le 15 novembre : « si on ne s’en sort pas, on demandera de l’aide aux accompagnateurs et accompagnatrices !».

Quant aux projets pour la suite de la campagne, Maëlle est prudente : « Nous sommes une petite fédération, on va y aller au fur et à mesure… Si les grosses fédérations arrivent à anticiper, nous, on s’organise différemment,… » La fondation d’une équipe JOC de lycéennes et lycéens est en projet, ce sont des jeunes rencontrés lors de temps forts du mouvement et qui pourraient bientôt rejoindre le mouvement…

Répondre à l’enquête de la JOC : http://bit.ly/enquete2019JOC

Article paru dans la revue Assez Zoné n°179