Lisa, chrétienne d’Irak en quête de liberté !

AZ131_photofocus-avr2015Les chrétiens d’Orient et notamment d’Irak sont persécutés depuis de nombreuses années. Lisa a fui son pays pour être en sécurité, à la JOC avec ses amis, elle se reconstruit.  

Lisa vient de Bagdad. Comme des milliers de chrétiens d’Irak, elle a dû fuir avec les membres de sa famille : « Nos frères et sœurs chrétiens sont pourchassés par l’Etat islamique. Ils sont contraints de se convertir à la religion musulmane, de payer une taxe spéciale ou de mourir. »

Après avoir fui à Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d’Irak, elle et les siens ont du quitter définitivement le pays en 2009, pour se refugier quelques mois au Kurdistan puis en France en demandant l’asile : « Je suis arrivée à 20 ans, à l’âge où je me suis construite en tant que femme, citoyenne, … arriver ici a été un choc, c’était beaucoup de changements pour moi » admet la jeune femme.

Lisa et sa famille n’ont eu qu’un mois pour préparer leur fuite. Arrivés à Reims, ils ont bénéficié de cours de français pour commencer leur nouvelle vie : « C’est difficile d’être déraciner, d’aller dans un pays avec une culture différente. Chacun a dû trouver ses repères ».

Pour leur demande d’asile, les démarches administratives sont nombreuses mais il fallait également que Lisa pense à son avenir. Elle s’est inscrite à la Faculté des lettres de Reims en espérant améliorer son français. Elle n’a malheureusement pu aller jusqu’au bout et cherche encore sa voie: « Quand je suis venue ici, je ne savais pas encore quel métier faire. Maintenant, je n’ai pas beaucoup de choix car avec la barrière de la langue, je suis obligée de prendre ce qu’il y a : faire une formation ou travailler ». Lisa est actuellement aidée par le Pôle emploi, grâce au dispositif « Dynamique Projet ». Elle aura divers stages à effectuer pour découvrir des métiers : «  J’ai déjà déposé plusieurs CV et lettres de motivations, mais beaucoup de patrons m’ont dit qu’ils cherchaient des étudiants, moi j’y vais pour découvrir … je ne comprends pas leur réactions, il y a beaucoup de jeunes qui cherchent leur voie en France. »

C’est par le biais de religieux sur le quartier Croix-Rouge que Lisa a rencontré la JOC. Elle intègre une équipe de Révision De Vie. Élue responsable d’équipe, elle prend plaisir à découvrir le mouvement avec d’autres : « Cette équipe m’a aidé à me (re)construire. Je découvre la culture française, témoigne de ma culture, vis ma Foi. C’est une chance pour moi d’animer la Révisons de Vie, faire des propositions, être à l’écoute. Ça m’appelle à me surpasser et à forger ma personnalité. ». Elle est depuis septembre dernier, responsable fédérale sur Reims.

Sa Foi, Lisa l’exprime aussi à travers l’action. A l’initiative du collectif « La maison de Pierre » réunissant religieux, associations (Secours Cath’, Cimade,…) et paroissiens, elle veut permettre à d’autres familles d’Irak d’être libérées de la persécution de Daech. Souhaitons-lui d’aller au bout de ses projets !