Des jocistes rassemblés pour se former !

La première vague de Sessions de Formation des Jocistes (SFJ) s’est déroulée du 20 au 22 octobre 2018. Les secteurs Sud-Ouest, Sud-Est et Ile-de-France ont réuni une centaine de jocistes pour se former. Ensemble, elles et ils ont pu apprendre à faire un récit de leur vie par l’écriture et le partage de la monographie. Cette monographie les invitait à relire leur vie, en se questionnant sur les valeurs, les convictions, les engagements ; mais aussi sur la vie de leurs copains et copines. Les jocistes ont été invités à écrire leur propre credo, pour réaffirmer ce en quoi elles et ils croient.

Les jocistes ont également été formés pour déconstruire les stéréotypes véhiculés par la société et les médias. Plusieurs pédagogies, comme le faux-débat, ont été expérimentés et ont permis de prendre conscience que l’information n’est pas neutre, car chaque média a un positionnement éditorial. Elles et ils ont appris à rechercher les sources, à développer leur esprit critique, notamment vis-à-vis des supports vidéos et des images à qui on peut faire tout dire. Les jeunes ont découvert des astuces pour vérifier les informations auxquelles elles et ils ont accès, grâce à des sites spécialisés.

Lors de la session, chaque jeune a pu redécouvrir la Campagne nationale d’action « Traçons nos vies », selon sa responsabilité. Les jocistes ont découvert l’outil de consultation nationale « Prenons la parole ! » et la possibilité de mettre en place un pot de potes avec leur équipe. Les responsables et trésoriers d’équipe se sont donné des bons plans pour faire vivre l’étape « La parole à nos potes » avec leurs copains et copines d’équipe. Les fédérales et fédéraux ont, eux, pu anticiper le suivi de l’étape « La parole à nos potes » et « DessInsVisibles ».

Evidemment, la session a été ponctuée de temps conviviaux, d’une soirée organisée par une fédération : bonne humeur et amusement étaient au rendez-vous ! Les jocistes ont pu prendre du recul lors du temps d’arrêt et se ressourcer lors de la célébration.

Du 2 au 4 novembre, ce sont les secteurs Ouest et Nord Est qui donnent rendez-vous aux jocistes !

Quelques échos de la part des participantes et participants (Sud-Ouest, Ile-de-France et Sud-Est)

Gabriel 17 ans « J’ai découvert des personnes avec lesquelles j’avais des points communs. J’ai découvert de belles personnes. J’ai adoré l’esprit d’équipe qu’ont les jocistes, ce côté humain qu’ont tous les adhérents (ou non). »

Ingryd 16 ans « La session m’a appris pas mal de choses, le déroulement de la CNA de manière beaucoup plus concrète que ce que j’avais en tête. Ce que j’ai trouvé hyper cool c’est l’ambiance. Tout le monde s’entend bien et ça c’est juste génial. Et puis on n’avait pas le temps de s’ennuyer vu qu’il y avait toujours une nouvelle activité à faire ou un nouveau thème sur lequel parler. Si l’année prochaine je me décide à inviter quelqu’un, je lui dirais qu’il ne risque pas de le regretter. La SFJ est une occasion de se faire pleins de souvenirs géniaux. On rencontre des personnes sympathiques avec qui on reste en contact. Il y a des accompagnateurs toujours là pour aider et les animateurs sont supers marrants et hyper cool. »

Raymond 19 ans « Pour convaincre mes copains de venir, je vais leur parler de la JOC, comment ça se passe, tout ce qu’on a fait pendant la session, et je vais leur donner rendez-vous avec mon équipe et on va discuter. »

Benjamin 18 ans « C’était agréable. J’ai aimé toutes les activités qu’on a pu faire, les RDV par exemple. Pour inviter un copain, je présenterais la JOC et la SFJ. Je dirais que c’est comme une réunion de personnes avec différentes opinions. »

Claudio 28 ans « Bah je vous ai connu déjà et ça c’était cool. Ça m’a fait du bien je pense. J’ai trouvé cool les sujets de conversation dont on a parlé tous ensemble. Je dirais qu’on s’amuse et c’est un bon moyen de faire des rencontres. On n’est pas forcement obligé de parler que de la religion, c’est très ouvert comme horizon. »

Aurélien 27 ans « A la session, j’ai découvert la campagne nationale d’action. La session était très sympa. J’ai fait de nouvelles rencontres et pris beaucoup d’agirs. Pour l’année prochaine, il faudrait faire un aller vers, le samedi après-midi pendant 2 ou 3 heures comme on sera encore dans l’enquête pour la CNA. »

Maximilien 16 ans « J’ai découvert une solidarité forte. J’ai tout aimé et à mes potes je dirais que ça permet de se faire des potes, faire des rencontres et de se découvrir. »

Julien 29 ans « A cette session j’ai découvert pas mal de choses. J’ai fait de nouvelles connaissances et d’autres jocistes que je connaissais. J’ai appris des points en communs sur leurs vies avec la mienne comme celle de Gabriel qui m’a beaucoup marquée. Cette session a été très riche en témoignages dans mon carrefour j’étais très impressionné du partage qu’on a eu avec de la rigolade et beaucoup d’émotions. J’en suis sorti grandi plus que d’habitude et j’étais très triste d’en repartir. La célébration a été très émouvante et très riche j’en suis ravi, une célébration de jeunes, c’est hyper cool. Pour inviter mes copains , je leurs dirais que c’est très actif, drôle, émouvant, et qu’on en sort très rassuré apaisé en confiance et avec beaucoup d’info pour nos fédés et pas mal de choses enrichissantes. Hier a la reprise du travail, j’ai eu une grosse pensée à mes camarades j’étais a la fois triste de notre séparation mais souriant quand je repensais aux moments qu’on a vécu. Voilà j’en garde un bon souvenir et j’ai envie de revivre des sessions comme celles-ci où le temps a été bien réparti et je recommande à tous les jocistes de vivre ces sessions qui sont extraordinaires et malheureusement très courtes : 3 jours ! Vaut mieux que ça dure une bonne semaine. Des permanents qui sont heureux de vous accueillir, qui ont la pêche, et vous embarquent dans cette ambiance extrêmement bien. »

Sébastien 78  » La SFJ m’a apporté du réconfort. »

Rebecca 92NC « De l’amusement, de la joie, des réponses. »

Pierre 92NC « De la joie, de la bonne humeur. Il y avait une bonne ambiance, on a bien travaillé, sur des questions, sur soi-même, sur les copains. »

Mélaine 92 NC : « De la bonne humeur, et j’ai appris à découvrir de nouvelles personnes. »

Marlène, 94 RDS : « Les retrouvailles, les nouvelles rencontres. »

Laetitia. « Je suis venue à la SFJ pour rencontrer des jeunes et être formée sur des responsabilités. Je me suis plus appropriée la campagne nationale. On a découvert les différentes étapes de la campagne. »

Gaétan (Sud Est) : « Je suis venu pour me former à la nouvelle campagne de la JOC : de quoi on va parler cette année, et l’année prochaine. A la SFJ, j’ai redécouvert la monographie. Je trouve ça chouette qu’on puisse parler ensemble de notre vie, de la vie de nos copains. On peut parler ensemble sans se juger. Ce qui me marque, c’est qu’il y a des gens très différents, nous ne sommes pas tous en JOC depuis le même temps, et pourtant, on arrive tous à partager notre expérience mais aussi sur des thèmes variés. Si je devais motiver un copain à venir à la SFJ, je lui dirai qu’il y a des choses à apprendre à la SFJ. »