La JOC mobilisée auprès des saisonniers

A Courbevoie, le 20 juin 2017

Cet été encore, les jeunes de la JOC se mobiliseront massivement auprès des travailleurs saisonniers. Cela fait plus de 60 ans que nous sommes présents auprès de ces travailleurs dont nous voyons, d’année en année, les conditions de vie se dégrader.

Si les emplois saisonniers permettaient auparavant à certains d’avoir un petit complément de revenus, ou aux jeunes de gagner de l’argent de poche, aujourd’hui la réalité est bien différente et le constat amer. De plus en plus de travailleurs en situation de précarité durable essaient de survivre pendant les saisons. La concurrence est rude entre les travailleurs saisonniers : seuls ceux qui bénéficient d’un bon réseau décrochent facilement un contrat.

Au-delà des conditions de travail indignes que subissent de nombreux saisonniers, ce sont aussi leurs conditions de vie quotidiennes que nous voulons dénoncer. Beaucoup n’ont pas de logement ou vivent dans des logements indécents. Certains n’ont pas accès aux moyens de transport. D’autres ne peuvent pas se soigner, par manque d’argent…

Les jocistes seront présents pendant plusieurs semaines, dans 7 villes de France, pour aller à la rencontre des saisonniers. La JOC revendique l’accès de tous et toutes à un emploi digne. Notre rôle dans ces lieux est important, pour rompre l’isolement vécu par les saisonniers et pour les soutenir dans les difficultés qu’ils rencontrent.
Sept Perm’saisons seront tenues bénévolement par les jeunes de l’association :
• Ile de Ré
• La Baule
• Le Grau du Roi
• Les Sables d’Olonne
• Concarneau
• Lourdes
• Dives sur Mer

Ces lieux d’accueil où nous agissons en proche collaboration avec les syndicats, pour venir en aide aux saisonniers, ne suffisent pas pour améliorer leurs conditions de vie. Nous demandons à nos élu.e.s de prendre leurs responsabilités et de mettre plus de moyens humains et financiers, durant les périodes saisonnières, pour renforcer les contrôles auprès d’entreprises et employeurs abusifs. Conduits par un principe fondateur commun, nous, jocistes, sommes convaincus que la vie des travailleurs [saisonniers] vaut plus que tout l’or du Monde.

Rinà Rajaonary
Présidente de la JOC

Télécharger le dossier de presse