En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite : n°2

Nous poursuivons notre campagne en vue des élections régionales de décembre en décortiquant les discours de l’extrême droite avec une nouvelle idée reçue.

« La France accorde de plus en plus l’asile aux étrangers qui en font la demande. »

DSC03716

Les demandes d’asile trouvent de moins en moins de réponses favorables en France alors qu’elles ont garanties par la Convention de Genève signée en 1951 par 147 États.

Dans les années 1970, 80% des demandes effectuées se soldaient par une réponse favorable. Aujourd’hui, 80% d’entre elles débouchent sur un refus. La France est donc de moins en moins une terre d’asile pour ceux qui fuient leur pays parce qu’ils sont victimes de la répression, de la torture, du viol ou de la chasse aux démocrates. Elle tourne ainsi peu à peu le dos au meilleur de sa tradition. En effet, tout au long de son histoire, la France a été un refuge salutaire, par exemple pour les immigrés italiens fuyant le fascisme de Mussolini ou les juifs d’Europe de l’Est fuyant les pogroms nazis, pour le républicains espagnols antifranquistes rejoignant la France libre ou la résistance à l’occupation hitlérienne, ou encore pour les 100 000 boat people vietnamiens ou des dizaines de milliers de démocrates latinos américains fuyant la guerre et les régimes dictatoriaux mis en place dans leurs pays.

 

en_finir_avec_les_idee_fausses_extreme_droiteEn finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite, par Pierre-Yves Bulteau, aux éditions de l’Atelier.