En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite : idées n°3

Nous poursuivons notre campagne en vue des élections régionales de décembre en décortiquant les discours de l’extrême droite avec une nouvelle idée reçue.

thumb_DSCF8055_1024thumb_DSCF8057_1024

 

« L’essentiel des impôts et des cotisations sociales ne sert qu’à financer le chômage des oisifs et des profiteurs, souvent des étrangers qui ne font aucun effort pour avoir du travail.»

 

Les travailleurs non qualifiés comptent parmi les plus touchés par le chômage et la précarité. Cela concerne une grande majorité des travailleurs étrangers, dont plus du tiers est employé sous contrats temporaires. On retrouve ce taux à l’échelle européenne où la fréquence de la précarité de ces derniers est environ cinq fois supérieure à celle de l’ensemble de la population occupant un emploi. Mais, à qualification égale, les étrangers ne sont pas plus au chômage que les Français.

Alors, oisifs, les étrangers ? Comme tous les travailleurs, ils ne ménagent pas leur peine. On le constate sur les chantiers, dans les arrières salles de l’hôtellerie, dans le nettoiement ou l’agro-alimentaire… Comme les Français, ils souhaitent pouvoir vivre dignement de leur travail. Chose impossible pour les demandeurs d’asile qui rappelons-le, n’ont pas le droit de travailler, et compliquée pour les autres, étant donné la complexité de la loi en matière de régularisation au titre du travail.

Quant aux prestations sociales, ATD Quart Monde a récemment démontré qu’une large partie des personnes éligibles à ces différents types d’aides – qu’elles soient françaises ou étrangères – n’en faisaient tout simplement pas la demande. Souvent du fait de leur difficulté à entreprendre ces démarches ou du simple manque d’information sur la manière de les obtenir.

Ce phénomène a un nom : il s’agit du non-recours. Chaque année, il fait « économiser » 11 milliards d’euros à l’État, dont 5,3 milliards pour le RSA et 4,7 milliards pour les prestations familiales et de logement.

en_finir_avec_les_idee_fausses_extreme_droite

En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite, de pierre-Yves Bulteau, aux Éditions de l’Atelier.