De nombreux témoins au Conseil National de la JOC

Ce week-end, la JOC de France organise son Conseil National. Un évènement capital qui a lieu tous les cinq ans. Les jocistes sont amenés à décider de l’avenir de leur mouvement et des chantiers qu’ils veulent mener.

245922_philippemartinez

top-depart-pour-la-campagne-saisonniers_x240-YYl
Ils devront choisir deux orientations parmi quatre proposées. Elles seront la ligne conductrice du mouvement pour les cinq prochaines années. Les orientations répondent aux ambitions que la JOC porte pour les jeunes et pour elles-mêmes.
Elles ouvrent un vrai champ de recherche et d’expérimentation. Ceci entraine des incidences concrètes sur la vie interne du mouvement : campagne d’action, lancement de défi et définition de nouvelles priorités vis-à-vis des pratiques jocistes.

Voici les 4 orientations soumises au vote :

  • La JOC Mouvement d’éducation populaire au service de la construction de nos projets de vie.
  • La JOC porte-voix du cri des privés d’emploi.
  •  Agir pour l’évolution des conditions de vie, d’étude et de travail des apprentis.
  •  Agir pour une solidarité entre tous les travailleurs par une JOC internationale.

De nombreux témoins sont invités à partager ce moments avec les jeunes et à s’exprimer.

Parmi eux, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, Inès Minin représentante de la CFDT, Bernard Shricke du Secours Catholique-Catiras France, Jean-Pierre Gilles de la Fondation Abée Pierre ou encore Sylviane Guenard de la mission ouvrière .