Conseil national 2020 : décider la JOC de demain !

Le Conseil National de la JOC c’est une assemblée générale exceptionnelle qui se déroule tous les 5 ans et décide des grandes orientations du mouvement pour les 5 prochaines années. Le dernier ayant eu lieu en 2015, c’est cette année que les responsables du mouvement  se retrouveront les 11, 12 et 13 avril 2020 à Issy-les-Moulineaux.

Le Conseil national de la JOC est une instance où les jeunes responsables de fédérations choisissent les prochaines grandes orientations qui guideront les actions futures portées par le mouvement. Les fédérales et fédéraux de toute la France vont pouvoir voter les deux orientations du mouvement, réfléchir et débattre à un engagement national pour le développement du mouvement. Les délégués de fédération participeront aux débats et apporteront la parole des jocistes de leurs fédérations.  Lors du Conseil National les fédéraux et délégués de fédérations vont également débattre des intuitions du mouvement, c’est le texte qui décrit les pratiques fondamentales, les statuts, ce qui permet à notre association d’exister juridiquement et le règlement intérieur dans lequel est répertoriée l’organisation localement, régionalement et nationalement.

Lors du Conseil National deux orientations vont donc être choisies par les jeunes. Une orientation c’est un axe qui va guider le mouvement sur 5 ans dans les campagnes nationales d’action, la création d’outils, les formations et les thématiques qui y seront abordées. En 2015, par exemple les fédéraux ont voté pour l’orientation « La JOC, porte-voix du cri des privés d’emploi par un système qui ne respecte pas l’Homme ». C’est grâce à cette orientation que les Comités de Jeunes Privés d’Emploi ont vu le jour dans plusieurs fédérations. C’est aussi dans ce cadre que le livre « La vie devant nous, récits de jeunes privés d’emploi » a été publié. C’est un temps très important pour le mouvement, il donne une dynamique et des priorités d’action pour le mouvement.

Si seuls les responsables et délégués de fédération sont conviés à participer au Conseil national, l’ensemble des militantes et militants ont leur mot à dire ! En amont et au sein des fédérations en participants par exemple aux CCF, en équipe, ou à d’autres temps collectifs : il est possible pour chaque jociste de donner son avis sur les orientions que vont défendre leurs responsables fédéraux.

Le Conseil National, c’est décider de l’avenir du mouvement, les enjeux sont importants !  En plus des textes fondamentaux du mouvement, et des orientations, le Conseil National sera aussi l’occasion de faire des choix pour le développement du mouvement qui auront des impacts sur le long terme. C’est d’ailleurs pour ça qu’il est indispensable que les choix soient faits à la lumière de la relecture de la vie des jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires. En effet, lors du Conseil National, les jeunes sont invités à être à la fois héritiers d’une histoire qui permet de vivre le projet de la JOC aujourd’hui et à la fois à l’écoute des aspirations et des galères des jeunes qu’elles et ils souhaitent rejoindre demain.

De plus, afin que les orientations mènent à des changements ambitieux pour la vie des jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires, les enjeux et les objectifs des orientations peuvent être enrichis et modifiés par les fédérales et fédéraux à l’aide d’amendements.

Les 4 orientations soumises au vote des fédérations

  • « Pour permettre aux jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires d’être véritablement autonomes, agissons pour un meilleur accès au logement et à la mobilité »  Agir pour que la société permette à tous les jeunes d’être autonomes et qu’elle soit garante de leur accompagnement. Et de donner les moyens aux jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires d’être soutenus prioritairement par le logement et la mobilité dans leur prise d’autonomie.
  • « Lutter pour un meilleur accès aux soins et une meilleure connaissance des droits en matière de santé et permettre aux jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires de prendre soin d’eux et de leurs proches » Améliorer l’accès aux soins, la sensibilisation et l’information en matière de santé dans la société pour permettre aux jeunes du milieu ouvrier et de quartiers populaires de se soigner. Et de permettre aux jeunes du milieu ouvrier et de quartiers populaires de prendre soin d’elles et eux et de leurs copains et copines.
  • « Permettre aux jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires de s’épanouir dans leur vie scolaire et professionnelle en remettant le collectif au centre et en luttant pour un meilleur accompagnement » Pour que le collectif prime sur l’individualisme dans la société afin de permettre aux jeunes du milieu ouvrier et de quartiers populaires de ne plus subir de pression dans leur vie scolaire et professionnelle. Et de permettre aux jeunes de s’épanouir dans leur vie scolaire et professionnelle, en tenant compte de leurs aspirations et de leurs talents.
  • « Participer à la construction d’une société plus juste pour l’humain et pour la Terre en transformant notre système économique » Cette orientation a pour objectif de permettre aux jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires de comprendre le système économique et de développer leur esprit critique afin d’agir pour transformer leur vie et la société. Et d’interpeller la société pour que les jeunes du milieu ouvrier et de quartiers populaires aient les moyens d’agir au service du bien commun pour la justice fiscale et la justice climatique.