Aller-vers dans La Manche

Sur la Fédération de la Manche, les jeunes ont commencé dès le mois d’Octobre pour lancer les « Aller-vers ». Cindy, déléguée de la fédé, s’est postée devant le café de l’emploi de Cherbourg. Accompagnée et soutenue par Justine et Morgane, en service civique pour la JOC depuis début Octobre. Toutes les trois, elles ont fait remplir 59 enquêtes en à peine deux heures.

Les filles restent marquées par leurs échanges avec les jeunes. Morgane témoigne de sa rencontre avec l’un d’entre eux : « il y a un gars qui m’a tout de suite dit qu’il sortait de prison. Puis, il s’est mis à se confier à moi, à parler de ses galères. Je ne le connaissais pas pourtant. ».

Cindy parle de la difficulté de parler du « C » de la JOC : « Les jeunes croient que tu parlent de Jésus tout le temps. Ils se crispent. Du coup, je ruse. Moi, je parle de la Jeunesse Ouvrière Cherbourgeoise ».

Quant à Justine, elle partage les difficultés à arrêter les jeunes dans la rue : « Prendre dix minutes d’un jeune pour répondre à une enquête, c’est long. Il faut leur dire qu’on se bat pour eux. Là, ils prennent le temps de nous répondre ».

Pour les semaines à venir, les filles comptent impliquer plus de jocistes pour aller à la rencontre d’un maximum de jeunes.